La musique africaine et ses diversités

La musique africaine et ses diversités

La musique africaine est riche et diverse, aussi étendue et variée que le continent lui-même. Influencée par une grande variété de styles musicaux en Europe et en Amérique (gospel, blues, calypso, salsa…), elle est également riche en instruments de musique variés : djembé, kora, xylophone, timbila… La musique africaine est aussi un outil de revendication culturelle, de lutte pour les droits civiques et un moyen – parfois le seul – de donner de la visibilité aux femmes. Je vous invite ci-dessous à vous promener à travers la musique de quelques pays africains. Attention : procurez-vous un bon casque ou un bon haut-parleur avant de commencer !

Musique africaine : l’Afrique du Sud, le pays de Mama Africa

Je dois commencer la tournée dans le pays le plus influent du continent, et où apparaît la principale référence de la musique africaine : Miriam Makeba. La chanson Pata Pata est tout simplement irrésistible. Je suis sûr que vous l’avez entendu ou une de ses versions. De Makeba, je recommande également la chanson Akana Nkomo (Los Caracoles), très intéressante pour comprendre la réalité des femmes en Afrique. Bien que les chansons semblent anciennes, elles racontent une réalité qui est toujours valable. Miriam Makeba est si grande qu’elle est aussi connue sous le nom de Mama Africa. Féministe, elle était une icône dans la lutte contre le régime d’apartheid sud-africain.

La lutte contre l’apartheid a également inspiré Eddie Grant à composer l’une des plus belles chansons que je connaisse : Gimme hope Johana, une description non décevante de la réalité de la communauté noire, avec un message d’optimisme. Il aidera les jeunes à comprendre ce qui s’est passé là-bas pendant ces années. Et à l’entendre, personne ne pourra rester immobile.

L’un des groupes les plus anciens et un point de référence immédiat pour les chœurs Isicathamiya est le Ladysmith Black Mambazo. Ils ont chanté avec des légendes telles que Paul Simon et Oliver Mtukudzi. Si vous ne les connaissez pas encore, je vous recommande de les découvrir à travers la chanson : Homless. La musique est accompagnée d’une chorégraphie subtile et élégante, tout à fait dans leur style.

La musique africaine au Mali, le pays des griots

La violence dans tout le Sahel, et surtout la présence des djihadistes au Mali, font de l’entrée en scène un acte héroïque en ce moment, et encore plus si c’est une femme qui monte. Ma plus grande admiration pour Fatoumata Diawara, qui remplit tout de magie et de couleurs. Il faut voir ses vidéos Nterini, sowa, Kanou et surtout Bissa, où l’on ressent clairement les contrastes et les influences culturelles entre l’Afrique et l’Occident. J’énumère quelques autres premières épées de la résistance féminine à l’intolérance : Nahawa Doumbia (Lelalé), Djeneba Kouyate, Oumou Sangaré (Mali Nialé), Dené Isebere (OGOPO) et Safi Diabaté (Doussoukouni).

Lire aussi dans cette rubrique : https://www.afrikmag.com/category/culture/

Tagué , , , ,

Une réflexion sur “La musique africaine et ses diversités

  1. […] En savoir plus aussi sur les diversités de la musique Africaine : https://lausannois.wordpress.com/2020/04/11/musique-africaine-diversites/ […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :