Archives de Tag: architecture

Restez chez vous pendant une renovation maison

architecte-intérieur-Genève-renovation

Si l’un ou l’autre de ces projets est mineur, comme une petite pièce de toiture, vous pouvez peut-être vivre dans la maison. Dans l’ensemble, si la sécurité est un problème, l’entrepreneur vous incitera probablement à déménager.

Vous avez décidé de vivre chez vous : Conseils généraux

Une fois toutes ces considérations écartées, nous pouvons vous donner des conseils et des lignes directrices de base en matière de sécurité pour toute famille vivant dans la maison pendant une rénovation majeure. Une fois que vous aurez pris cette décision, les conseils suivants vous aideront non seulement à assurer votre sécurité, mais aussi votre santé mentale.

Pour faire un travail de professionnel, vous pouvez toujours contacter un architecte d’intérieur à Genève. Il vous donnera plus d’informations et vous aidera à avancer sur votre rénovation rapidement .

Déterminer le calendrier de construction :

Vous devriez savoir exactement quand les travailleurs sont dans la maison. En plus de la protection de la vie privée, cela garantit également que personne ne déclenchera votre système de sécurité.
Sceller les zones libres de toute construction : Votre maison deviendra sale et poussiéreuse quoi que vous fassiez. Assurez-vous de contenir cette poussière dans les endroits désignés.
Coupez le chauffage, la ventilation et la climatisation : La poussière a tendance à voler si de l’air circule dans la maison. Vous pouvez également utiliser un appareil de traitement de l’air pour filtrer l’air.
Enlever le décor fragile : Les objets appartenant à la zone de construction se briseront s’ils se trouvent à proximité ou dans la zone de construction.

Éloigne les enfants et les animaux domestiques de la zone de construction :

N’oubliez pas, tout retard prolonge la ligne de temps.
Planifiez votre projet pendant les vacances : Assurez-vous simplement de rester en contact avec votre pro.
Portez toujours des chaussures : On ne sait jamais ce qu’il y a sur le sol d’un chantier de construction.
Transformation de cuisine : Conseils pour vivre à l’intérieur

Lorsqu’il s’agit de rénovations domiciliaires, le remodelage de la cuisine règne en maître. À l’époque, la cuisine n’était qu’un endroit pour cuisiner ou prendre une collation. Maintenant, c’est le centre de chaque pendaison de crémaillère ou réunion de famille.

Malheureusement, vivre dans une maison ne devient pas plus difficile que lors d’une rénovation de cuisine. La nourriture est interdite, les planchers sont en désordre et la cuisine de vos rêves ressemble à un cauchemar. Heureusement, il existe certaines stratégies qui peuvent soulager la douleur.

Planifiez votre rénovation de cuisine en été : De cette façon, vous pouvez toujours cuisiner dehors et manger à la maison. C’est aussi moins cher d’engager un professionnel de la cuisine en été.
Retirez les appareils électroménagers nécessaires de la cuisine : Si la cuisine est hors limite, déplacez le four à micro-ondes pour ne pas avoir à manger dehors tous les soirs.

Tagué , ,

la pose clouée du parquet

la pose de parquetDe façon générale la pose parfaite s’effectue en deux étapes majeures : d’abord on effectue la pose des lambourdes et ensuite celle du parquet que l’on  cloue sur les lambourdes. Bien entendu la pose fait appel à des techniques variées. Dans certains cas, vous devrez manier par exemple le bois mais peut être aussi le plâtre avec dextérité bien sûr. Voilà pourquoi bien de gens vous diront qu’Elle est longue et techniquement plus délicate à réaliser. Cependant, ce n’est pas la mer à boire. Loin de là.

Par ailleurs, vous aurez  besoin de plus de matériel que d’habitude. Car, la surépaisseur par rapport à votre sol d’origine tournera autour de 10 cm  ; ce qui peut bien entendu poser un problème en rénovation. Les architectes d’intérieur de Genève que sont http://yellow.local.ch/ , https://www.hesge.ch  et homeaddict.ch pourront vous le confirmer.

Et si vous souhaitez assurer une isolation phonique renforcée nous vous recommandons de poser une bande résiliente sous les lambourdes et de dérouler entre elles une laine minérale. Le résultat sera parfait !

Reportez l’emplacement de vos lambourdes sur la dalle avec un cordeau. Fixez-les ensuite tous les 25/30 cm avec des chevilles à frapper. C’est à ce prix que tout se déroulera bien par la suite.

Pour clouer les lames sur les lambourdes, utilisez des pointes en  tête d’homme  enfoncées en biais dans la languette. Faites le choix de chasser les têtes des pointes avec un chasse-clou afin de ne pas gêner l’emboîtage de la lame de parquet suivante.

Posez votre deuxième rangée de lames. Assurez-vous que les extrémités des lames se raccordent toujours au-dessus d’une lambourde. Faute de quoi le parquet risque de s’affaisser sous vos pas. Ce qui n’est jamais une bonne chose.

Commencez la pose en glissant des cales contre le mur. Vous devez toujours respecter  un joint d’environ 5 à 8 mm autour des obstacles et des murs.

Les lambourdes

Pour ceux qui l’ignorent, les lambourdes sont des pièces de bois, généralement en résineux qui sont soit du pin ou du sapin. Elles sont posées de façon perpendiculaire au sens des poutres et des lames du plancher. Elles sont espacées de quarante-cinq  centimètre dans le cas de lames de vingt-trois millimètres d’épaisseur, et trente centimètres maximum avec des lames de 16 millimètres.

Lorsque vous effectuez  la pose, vous pouvez rattraper les irrégularités de surface du support. Cela en décidant de placer des cales sous les lambourdes. Pour leur fixation  vous pouvez :

  • décider de les cheviller. C’est la solution la plus pratique et la plus répandue
  • décider de les clouer .C’est intéressant lorsqu’il s’agit du chape ou un ancien parquet .Avec les autres type de parquet ce n’est pas toujours évident
  • décider de les sceller avec des plots de plâtre. Evidemment, c’est la technique la plus ancienne et la plus économique. Elle est intéressante pour tous ceux qui ont petit budget. La seule contrainte est qu’il faut attendre que le plâtre sèche avant de poser le parquet.

Enclenchez les lames avec une cale matyr qui est la chute de lame ou cale rainurée pour ne pas endommager les languettes des lames et servez-vous  d’un marteau  pour boucler le travail. Bref vous devez être industrieux 

La dernière lame est emboîtée et serrée à l’aide d’une chasse métallique avant d’être clouée par-dessus .Le clou sera ensuite dissimulé par la plinthe.

Dans cet article du 13 Juillet 2016  vous avez pu découvrir différentes façons de poser un parquet. J’espère que cela vous sera d’une grande utilité lorsque vous effectuerez des travaux de rénovation chez vous. A moins que vous soyez du genre pelleteux de nuages à vous intéresser aux questions théoriques sans jamais passer à la pratique.

Au demeurant vous noterez que la pose de parquet n’a rien d’exceptionnelle . Il faut en connaitre le fonctionnement et exécuter le processus avec beaucoup de précisions. Ce n’est qu’a ce prix que le résultat final sera optimal et que votre pose de parquet sera parfaite. Pour ma part je vous exhorte chers lecteurs qui me lisiez depuis belle lurette à tenter cette expérience qui même si elle s’avère un échec vous permettra d’en apprendre beaucoup sur ce type de travaux. Et surtout n’hésitez pas à partager votre expérience avec les membres de cette communauté. Merci d’avance !

Tagué , , ,